Des livres de la bibliothèque d’Occupy à la BiblioDebout !

Comme nous l’avons écrit dans notre tract, l’idée de créer la BiblioDebout doit beaucoup à l’exemple de la People’s Library du mouvement Occupy Wall Street, qui compta plusieurs milliers de livres rassemblés de manière participative, avant d’être détruite par la police.

Or hier soir, une chercheuse américaine de passage à Paris a fait don à la BiblioDebout d’un ensemble d’une dizaine d’ouvrages issus du fond de la People’s Library !

Marqués sur la tranche des lettres “OWSL” pour “Occupy Wall Street Library”, après que nous les ayons marqués à notre tour avec l’inscription “BiblioDebout” et la date du jour dans le calendrier marsien de Nuit Debout. Nous les avons ensuite offerts aux personnes de passage, dont plusieurs sont repartis avec certains de ces livres, ô combien symboliques !

Depuis le début de la BiblioDebout, les bibliothécaires de l’OWS Library ont tenu à nous manifester leur soutien, par le biais de messages sur Twitter.

La chercheuse américaine qui est venue nous voir hier s’intéresse à la question des bibliothèques éphémères qui sont nées ces derniers années au sein des mouvements de protestation et d’occupation des places. Elle est allée demander avant son départ vers la France à nos homologues américains s’ils souhaitaient donner certains des livres de la Bibliothèque du Peuple à la BiblioDebout. Ceux-ci ont accepté, bien qu’une grande partie du fonds ait été perdue lors de la dispersion violente du mouvement par la police.

C’était donc d’autant plus touchant de voir ces livres parvenir jusqu’à nous. La chercheuse américaine poursuivra ensuite son voyage en Europe pour se rendre en Ukraine pour visiter une bibliothèque qui abrite des livres ayant été initialement rassemblés par les occupants de la place Maiden.

Merci à elle de faire ainsi le trait d’union entre ces bibliothèques éphémères ! Vous pouvez lire ici un très beau texte écrit de sa main où elle compare la Bibliothèque d’Occupy Wall Street à celles décrites par Jorge Luis Borges.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *