Bilan de la BiblioDebout 2.0

Depuis le début de la semaine, l’organisation de l’occupation de la Place de la République à Paris est devenue plus compliquée. Depuis l’évacuation de la nuit de dimanche à lundi, les forces de l’ordre ont tenté de provoquer le désordre en nous empêchant d’installer des stands avec des palettes ou du mobilier recyclé pour l’occasion. Cette évolution aurait pu porter un coup d’arrêt à #BiblioDebout, il est difficile de constituer une bibliothèque sans matériel pour poser les livres. Mais l’idée d’une bibliothèque décentralisée a émergé ! Mercredi 44 mars nous avons testé le concept de bibliothèque P2P physique.

Bilan

Cette organisation s’avère plus efficace et moins lourde en termes de logistique. Chacun apporte les livres qu’il peut porter et chacun rapporte ce qu’il peut emmener. Pas de problème de voiture, pas de soucis de stockage. Il semble que ce soit la bonne formule pour faire face aux restrictions.

bibliodebout DIY

Nous n’avions pas de table mais un banc. La Place de la République dispose de quelques bancs qui peuvent servir de mobilier pour déposer les livres. Ils sont suffisamment grands pour les mettre en valeur. Fini les palettes. Il faut seulement quelques boîtes et cartons. Par contre, cela reste important de réaliser des panneaux pour dire que la BiblioDebout est là et bien rappeler aux gens les règles de fonctionnement. “Cette bibliothèque est un commun, prenez un livre ET/OU donnez-en un !”

La météo, aussi instable soit-elle, nous a été favorable. Mais s’il avait plu nous aurions pu maintenir la présence de la bibliothèque grâce au soutien de la Copiothèque qui nous a généreusement proposé de nous héberger sous leur bâche en cas d’averse. Cela pourrait d’ailleurs être l’occasion d’investir dans ce genre d’équipement.

bibliodebout copiothèque

Nous tenons à remercier toutes les personnes qui ont contribué à ce commun en apportant des livres. Une fois de plus nous avons prouvé que la gestion en commun d’une ressource peut tout à fait garantir l’intégrité de cette ressource. Désolé Garett mais la tragédie des communs n’a pas eu lieu ! Grand merci également aux éditeurs, libraires et auteurs qui ont généreusement alimenté #BiblioDebout et plus particulièrement à C&F EditionLa Fabrique, La Découverte, E-Fractions éditions, Publie.net, les Editions du Monde Libertaire, Marie Nimier herself, le frère d’Ernesto Che Guevara !

don Fabique

Perspectives

Depuis le premier jour de #BiblioDebout nous avons reçu des marques de soutien, des dons et des propositions qui nous confortent dans l’idée de poursuivre cette aventure. Cependant, cela nécessite un minimum d’organisation pour inscrire le mouvement dans la durée. Nous avons décidé de mettre en place un planning sur lequel chacun peut inscrire ses disponibilités afin d’essayer d’être présent le plus souvent possible. Plus d’informations ici. N’hésitez pas à consulter le site biblio-debout.org pour être informé des événements à venir. Si vous souhaitez  participer activement à la construction de ce commun, rejoignez la liste de diffusion en envoyant un mail à bibliodebout@communs-numeriques.org. Enfin, suivez les évolutions de #BiblioDebout sur Twitter et découvrez les nouvelles #BiblioDebout qui sont en train d’émerger !


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *